Fruits Légumes et Industrie du Sexe


image sex.png (70.4kB)
Le sujet “Les ados, le sexe et internet…” est une préoccupation de longue date pour Zoomacom et nous souhaitions formaliser une ressource sur le sujet (en complément de celles réalisées par nos partenaires de Fréquence Écoles).
C'est comme ça qu'est née "Fruits Légumes et Industrie du Sexe"


Une intervention en 2 parties et 4 étapes

Fruits, légumes et industrie du sexe est une intervention en 2 parties.
La première partie, généraliste, permet de déconstruire la pornographie. La deuxième partie, interactive, s’appuie sur des histoires d’adolescents dans lesquels les élèves peuvent se reconnaître.
image Fruit_lgume_et_industrie_du_sexe_3.jpg (0.2MB)

Introduction

Elle permet à l’intervenant de donner les règles du jeu, c’est à dire les objectifs de l’intervention, les grandes lignes du déroulement de l’intervention et de se présenter comme un adulte référent ouvert à la discussion et présent pour répondre à leurs questions.

Le tronc commun

Cette partie s’appuie sur le déroulé du tronc commun. Elle vise à ouvrir le débat et donner à voir et à comprendre aux adolescents, en matière de sexualité sur internet, d’image de soi et de relation à l’autre.

Atelier

Il s'agit de développer des stratégies de résolution de problèmes en plaçant les élèves, dans un rôle actif.
L'apprentissage par “problème” mise sur la participation active de l'élève. Dans cette formule, le processus d'apprentissage débute par un problème. Les élèves travaillent ensemble pour résoudre une problématique donné.
Ils s’appuient pour cela sur les premiers éléments transmis lors de l’intervention.

Conclusion

Elle permet d’indiquer aux jeunes que ce temps de réflexion, d’échange peut se poursuivre avec leur infirmière/er scolaire, le Planning Familial , mais aussi via les Promeneurs du net et les médiateurs numériques qui peuvent les aider face aux difficultés qu’ils rencontrent.

Déroulement de l’intervention

Introduction


Diapo 1

Déroule le programme et les intentions de cette intervention.

image Fruit_lgume_et_industrie_du_sexe.png (0.2MB)

Diapo 2

Présente la structure de l’intervention

image Fruit_lgume_et_industrie_du_sexe_3.jpg (0.2MB)

Diapo 3

Se présente, présente sa structure et explique ce qu’est un médiateur numérique.

image Fruit_lgume_et_industrie_du_sexe4.png (0.3MB)

Le tronc commun

Le sexualité et la pornographie sont partout aujourd’hui et particulièrement sur internet. Sur le web on peut y accéder très simplement de façon consentante ou non. Via les réseaux sociaux, les sites « interdit au moins de 18 ans », le streaming… Et les jeunes ont bien compris comment y accéder.
Cette possibilité d’éxcitation sexuelle stéréotypé immédiatement accessible pose un problème de compréhension de la sexualité pour des adolescents en pleine construction.

Afin de permettre aux participants de prendre du recul avec l’image que renvoie la pornographie, il est essentiel de leur faire comprendre leur rapport à la sexualité, d’être capable d’identifier leurs freins et de savoir comment avancer avec eux sur ce sujet délicat.

Dans les mondes numériques, les enfants et les adolescents doivent pouvoir compter sur les adultes, leurs parents, leurs enseignants mais aussi les professionnels de la médiation numérique.

Diapo 4

Histoire de la pornographie
Demander aux jeunes de décrire les 3 photos
  • Pour la photo de gauche, demander ce qu’ils voient et leur faire prendre conscience de la date a laquelle cela à été créé (mochicas entre 1er et 6e siècle (800 ans avant les incas)
  • Pour la photo de droite, parler du kama Sutra, écrit entre le 6éme et 7e siècle
  • Pour la phot du milieu, parler de la notion d’érotisme (d’imaginaire) expliquer que cette photo suffisait a faire fantasmer au début du 20e siècle
  • Et enfin, parler des différences qu’ils voient avec la pornographie qu’ils connaissent.
Parler des modes d’accès et en particulier du téléphone.

image Fruit_lgume_et_industrie_du_sexe.jpg (0.3MB)

Diapo 5

Salade de chiffres
Présenter, expliquer les chiffres, montrer que beaucoup de jeunes de leur âge vont regarder de la pornographie, qu’ils ne sont pas un cas a part.
  • Expliquer le chiffre de vues par jour sur « Pornhub », expliquer que si c’est gratuit c’est eux le produit (publicité, vol de données ( 93 % des sites pornographiques permettent à des parties tierces de récupérer les données de leurs utilisateurs)).

image salade.png (0.2MB)

Diapo 6

La pornographie c’est quoi ?
Demander aux jeunes de répondre.
Définitions possibles :
  • L’illustration d’actes sexuels en photographie, au cinéma, sur vidéo ou sur Internet.
  • La sexualité dans ses aspects physiques (organes génitaux, actes sexuels explicites) en excluant toute émotion amoureuse.
  • Un produit commercial: son but n’est pas d’éduquer, mais de «vendre». Elle doit donc produire une excitation rapide chez le consommateur
  • La pornographie est un divertissement, un film, les personnes qui « jouent » dans ces films sont choisies pour leurs caractéristiques physiques. Pénis impressionnant, vagins identiques et imberbes…

image cest_quoi.png (60.5kB)
image porn.png (18.8kB)

Diapo 7

Vidéo la pornographie versus la réalité.
Traite des différences entre le porno et la réalité, permet de rassurer le participant sur sa sexualité (véritable ou fantasmée)
Passer la vidéo d’une traite en revenant sur certains points suivant les demandes.
Ou s’arrêter plusieurs fois pour échanger avec les jeunes sur les différents sujet de la vidéo.
La vidéo est explicite mais devra être commentée.
S’attendre à devoir expliquer certaines parties de la vidéo (avec le consentement des jeunes) et potentiellement modérer certaines explications de ce qu’est une éjaculation faciale ou le bondage...

image versus.png (0.2MB)

Diapo 8

La pornographie et la relation à l’autre.
Poser la question : « Pour vous Comment imaginer sa sexualité avec l’autre » (son/sa partenaire).
Sous la forme du : « Penser-comparer-partager. » (méthode d’animation)
Cette diapo permet d’échanger sur ce que la pornographie nous donne a voir sur notre relation a l’autre.
Discussion sur :
  • La communication, les préliminaires vs la non communication du porno.
  • Dans le porno, désir des hommes, plus important que celui des femmes ?(rapport dominant/dominé)
  • Contrôle de l’autre, violences (intégrité physique)
  • Sentiments et émotions inexistants
  • Les acteurs pornographiques ne refusent rien, est-ce normal ?

image pornoreal.png (0.1MB)

Diapo 9

73 % des garçons au collège pensent que le porno a participé à l’apprentissage de leur sexualité.
Une vision de la sexualité tronquée, stéréotypée.
(intro au consentement)

image 73.png (27.1kB)

Diapo 10

NON, introduction au consentement.
Posez des questions pour savoir si les jeunes savent ce qu’est le consentement.
Essayer de construire une définition commune.

Donnez un exemple de consentement révocable par exemple en :
  • Formant un faux couple au hasard et expliquer le consentement avec la technique des flèches descendantes : « Ta copine viens chez toi (elle est consentante), elle rentre dans ta chambre (elle est consentante)... jusqu’au moment ou potentiellement elle ne sera plus consentante»
  • Le consentement doit être « donné volontairement, comme résultat de la libre volonté de la personne, évaluée dans le contexte des circonstances pertinentes »

image non.png (14.6kB)

Diapo 11

Le consentement avec une tasse de thé.
Vidéo très claire et très ludique sur le consentement.
Parler avec ou pendant avec les jeunes.

image th.png (31.7kB)

Diapo 12

Le consentement avec l’héroïne de « sex education ».
Diapo de transition, pour potentiellement continuer la discussion sur le consentement .

image Fruit_lgume_et_industrie_du_sexe_.jpg (0.3MB)

Diapo 13

Aparté VIH
Devant le nombre de questions et le manque d’information des jeunes constaté depuis le début de nos interventions, on a préféré rajouter cette diapo optionnelle (mais néanmoins très importante) sur le VIH
Le contact sexuel est le principal mode de transmission du VIH. En effet, dans cet acte, sont présents les fluides vecteurs de l'infection (le sang et les fluides corporels comme le sperme). On peut ainsi retenir les informations suivantes :

  • La principale voie d'infection est le rapport vaginal et anal non protégé
  • Il est aussi possible d'être contaminé par le VIH lors d'un rapport oral non protégé, dans le cas où une plaie est présente dans la bouche. Ce mode de transmission est plus important :
  • en présence d’ulcérations buccales, d'aphtes ou de saignements,
  • et/ou si la personne a été récemment infectée (le taux de virus dans le corps est alors élevé),
  • ou en présence d'une autre MST.

Une personne avec le VIH peut transmettre le virus à une autre même en l'absence de symptômes.
Enfin, les personnes séropositives sont beaucoup plus contaminantes dans les semaines qui suivent l'infection.
Les fluides corporels qui contiennent suffisamment de virus pour être infectants sont :
  • le sperme ;
  • les fluides vaginaux, dont le sang menstruel ;
  • le lait maternel ;
  • le sang ;
  • la muqueuse rectale.

image sida.png (25.1kB)

Les ateliers interactifs


Comme indiqué précédemment, l'apprentissage par “problème” mise sur la participation active de l'élève. Aussi cette seconde partie de l’intervention débute dès la diapo 14
“S’il y a un problème, il y a une solution. S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème”.

Dans cette formule, les apprenants, travaillent ensemble pour apporter des solutions à un des problèmes exposés. Pour cela, ils s’appuient les éléments transmis lors de la première partie de l’intervention.
Les dialogues sont une retranscription d’une vidéo questions/réponses avec « Celine tran » et « le doc » ( de doc et difool) qui répondent à des questions posés par des jeunes.
Le lien, ici : https://www.youtube.com/watch?v=7r5NFCN1y3Q

Atelier 1

Question :
Salut, moi c'est Jeanne j'ai 17 ans.
« Mon copain et moi nous avons regardé des films porno 2/3 fois et il veut faire ce que l'on a vu, mais je ne suis pas sûr de vouloir le faire. »
Réponse :
« La sexualité est quelque chose qui se vit à 2, tu ne dois pas accepter une pratique qui ne te plaît pas ou avec laquelle tu ne te sens pas à l'aise.
Et ce n'est pas pour cela qu'il va te plaquer ou aller voir ailleurs.
Dans une relation, c'est très important de faire des choix pour ne pas être en situation de dominé vs dominant. »

image cas1.png (0.2MB)

Atelier 2

Question :
« Bonjour, je m'appel Eric, j'ai 14 ans.
Je regarde du porno avec des potes et seul le soir, je ne pourrais jamais faire pareil et ça me fait flipper. »
Réponse :
« Ne t'inquiète pas, la majorité des gens qui t'entourent (pote, père, grand frère...) ne font pas comme dans les films porno.
Un film est un film, tout est exagéré dans les film porno.

Tu devrais avoir plus confiance en toi, allez voir des filles, sortir, parler quitte a prendre des vestes… Même si ça ne marche pas, tu aura osé... »

image cas2.png (0.1MB)

Atelier 3

Question :
« Bonjour, moi c'est Julia, j'ai 15 ans.
J'ai regardé du porno avec des potes, il y avait pas mal de sodomie.
Ça semblait plaire aux actrices, qui n'avaient pas mal.
Est ce que c'est une bonne idée de commencer par ça ou pas? »
Réponse :
« Pour commencer, la pornographie est interdite au moins de 18 ans.
Pour répondre à la question, NON, ce n'est pas une bonne idée, tu vas pouvoir expérimenter d'autres choses avant d'en arriver la.
Apprend d'abord a connaître ton corps et tes envies et affine la relation que tu as avec ton partenaire avant de vouloir tester d'autres pratiques. »

image cas3.png (0.2MB)

Atelier 4

Question :
« Salut, moi c'est Mounir, j'ai 16 ans.
Mon ami ne veut pas mettre de préservatif, il dit que les acteurs porno n'en mettent pas.
Je ne sais pas quoi faire, j'ai peur qu'il me laisse tomber si je ne lui dis pas oui. »
Réponse :
« Si tu partage suffisamment de complicité avec ton partenaire pour lui faire l'amour, vous devriez sans problème pouvoir parler de protection ensemble.
Dans les films les acteurs sont censés avoir été testés avant de tourner. De plus, les acteurs porno répondent à une demande de l'industrie du sex qui vend plus de films sans capote.
Même si vous avez entièrement confiance l'un dans l'autre, pensez à vous et à votre partenaire…
Une seule infection, et cette belle confiance ne vous protégera plus. »

image cas4.png (0.2MB)

  • Prendre du recul avec la pornographie lorsqu’il s’agit d’aborder leur propre sexualité
    • En fonction de critères explicites, différencier la réalité et la fiction, savoir mieux réfléchir et prendre une certaine distance grâce à un esprit critique accru.

  • Formuler de l’aide auprès d’un adulte
    • Demander de l’aide d’un adulte, en cas de souffrances liées à de mauvaises situations où/et de relations néfastes qui s’expriment en ligne ou hors ligne.

  • Diagnostiquer une situation d’accord volontaire et inversement
    • Comprendre ce qu’est un accord volontaire, qu’une personne le donne de façon libre et éclairée, c’est-à-dire sans l’influence d’un mensonge, de coercition (utilisation de force), d’une personne en position d’autorité (une situation de pouvoir, comme c’est le cas avec un professeur, un employeur, un entraîneur, etc) ou encore de drogue ou d’alcool.

  • Avoir une pensée critique
  • Avoir conscience de soi
  • Avoir de l'empathie pour les autres
  • Etre habile dans les relations interpersonnelles
  • Savoir gérer ses émotions



Le rapport dont est tiré la majorité des chiffres de l'intervention :
https://www.ifop.com/wp-content/uploads/2018/03/3698-1-study_file.pdf

Diapo 4 :

Diapo 5 :
  • Les adolescents et le porno : vers une « Génération Youporn » ?
https://www.ifop.com/publication/les-adolescents-et-le-porno-vers-une-generation-youporn/

Diapo 7 :
Porn Sex vs Real Sex: The Differences Explained With Food (mettre les sous titre)
https://www.youtube.com/watch?v=q64hTNEj6KQ

Diapo 8 :
Porno et Réalité - On parle de sexe - Bon à savoir
https://www.youtube.com/watch?v=Ps1i2cCuNfQ

Diapo 10 :
Convention d'Istanbul
https://fr.wikipedia.org/wiki/Convention_du_Conseil_de_l%27Europe_sur_la_pr%C3%A9vention_et_la_lutte_contre_la_violence_%C3%A0_l%27%C3%A9gard_des_femmes_et_la_violence_domestique


Veille


Animation Catalogue Médiation numérique sexualité Éducation aux Médias et à l'Information