Catégories
Non classé

E-admin

Martin Didier 55 ans, besoin d’aide pour faire sa carte grise.

● Demande :

Passer la carte grise de l’ancien propriétaire à son nom.

● De quel accompagnement a t’il besoin ? Est-il autonome ?

Objectif :

Accompagner à l’autonomie sur les questions d’e-administration.

Pour info, nous savons que :

Source > https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1050

– Il a 1 mois pour la faire immatriculer et obtenir ainsi sa carte grise.

– Il lui sera nécessaire d’accéder à un dispositif de copie numérique (scanner, appareil photo numérique, smartphone ou tablette avec fonction photo). Le format des documents numérisés à transmettre peut être un des suivants : JPG, PNG, BMP, TIFF, PDF.

-Qu’il existe des points numériques (avec ordinateurs, imprimantes et scanners) mis à sa disposition dans chaque préfecture et dans la plupart des sous-préfectures. Il pourra y accomplir la démarche, aidé par des médiateurs si il rencontre des difficultés avec l’utilisation d’internet.

Point numérique de Saint-Etienne, uniquement sur rdv au 04 77 48 48 48, ou par mail pref-point-numerique@loire.gouv.

Préfecture de Saint Etienne

2 rue Charles de Gaulle, 42000 Saint-Etienne

Du lundi au vendredi : de 9h00 à 12h00

Les cartes grises s’enregistrent uniquement sur internet, sur le site de l’ANTS

ants.gouv.fr

2 possibilités :

  • Mr Martin a déjà un compte > connexion
  • Pas de compte > création de compte

Lors de la procédure, à l’activation du compte > ça ne marche pas car il faut un compte france connect.

Création d’un compte France connect > laposte / l’identité numérique.laposte.fr :

Une fois tout ça fait :

Procédure de changement d’adresse :

  • Le formulaire se présente comme suit :
  • numéro d’immatriculation
  • code de cession du véhicule communiquée par le vendeur*
  • numéro de formulaire ou date de certificat d’immatriculation
  • démarrer la démarche > coordonnées relatives au vendeur,
  • numéro de l’ancienne carte du grise du véhicule
  • champs relatif à la vente du véhicule
  • champs d’identité et de coordonnées

Réception de la nouvelle carte grise par voie postale.

Catégories
Carole Non classé Thomas

Accompagnement recherche d’emploi

David 25 ans formation de poseur de fibre et veut s’améliorer dans sa recherche d’emploi.

Scénario :

Proposition d’un parcours personnalisé > sur 2 à 3 séances, atelier de technique de recherche d’emploi.

Objectif : l’accompagner à l’autonomie dans la recherche d’emploi.

Dans un premier temps, identifier les attentes & les besoins :

  • Quelle maîtrise de l’outil pour adapter le rythme et le contenu ?
  • Avez-vous un CV ?
  • Une adresse mail valide (mot de passe en tête) ?
  • Inscrit sur pôle emploi ?
  • Inscrit en agence d’intérim ?
  • Connaissance de sites pro spécialisés ?

1 CV : atelier 2h

  • OUI >
  • NON > orientation vers un.e référent.e emploi pour l’accompagner dans la rédaction d’un CV et/ou lettre de motivation. Avoir un listing réseau > en centre social, maison de l’emploi,

2 L’inscription comme demandeur d’emploi : atelier 2h

  • OUI >
  • NON > adresse mail valide ? > création d’une adresse gmail > site Pôle Emploi : création du profil de compétence & de la carte de visite, mise ligne son profil > ce qui est visible par les recruteurs.
Carte de visite : Le résumé de votre profil de compétences

3 Candidatures : atelier 2h

Catégories
Carole Mathieu Non classé

L’inclusion Numérique

La définition de l’inclusion numérique

L’inclusion numérique (ou e-inclusion) est un processus qui vise à rendre le numérique accessible à chaque individu et à lui transmettre les compétences numériques qui seront un levier de son inclusion sociale et économique. (Définition complète ici). En d’autres termes, c’est permettre à chacun.e d’exploiter toute ressource numérique en fonction de ses besoins, de ses envies et de ses capacités en ayant accès aux outils numériques et à internet, en sachant utiliser et maîtriser ces outils et en étant capable de porter un regard critique sur les technologies numériques.


L’inclusion numérique en quelques dates :
La prise de conscience d’une fracture numérique s’est faite dans les années 2000 dans les pays développés avec l’explosion d’Internet.
En  2004, la  commission européenne crée la Charte européenne pour l’inclusion numérique et sociale et reconnait le rôle important des technologies dans la vie des individus : l’accès à l’emploi & à la formation, la culture & les apprentissages, l’éloignement géographique…
En 2015, en France, l’Agence du Numérique est créée pour faire converger les actions de l’Etat relatives au numérique et faire face à la problématique de la fracture numérique.
Le plan d’inclusion numérique tel que nous le connaissons aujourd’hui, est mis en place en 2017.  > lien vers plan national
Pour en savoir plus : lien direct


Un plan numérique au niveau national :

les chiffres de l’exclusion numérique source Ministère Cohésion sociale

Les Echos publie un article Les oubliés du numérique, un défi pour l’Etat > article en ligne


La Stratégie Nationale pour un Numérique inclusif prévoit d’accompagner vers l’autonomie les personnes en difficulté, d’outiller les aidants et de soutenir le déploiement d’actions locales efficaces et cohérentes par les collectivités locales notamment au travers de dispositifs tels que le « Pass Numérique » et le Label Numérique Inclusif (pour  en savoir plus ici).
Autre aspect de cette stratégie d’Etat, le plan numérique national. Il propose des outils et initiatives sur les enjeux suivants :Les oubliés du numérique, un défi pour l’Etat

  • détecter les publics, les accompagner dans leurs démarches et outiller les aidants numériques ;
  • les orienter pour les rendre autonomes : permettre aux aidants de diriger les publics vers des lieux adaptés de médiation et d’accompagnement grâce au déploiement du « pass numérique » ;
  • consolider les acteurs qui forment au numérique en mobilisant la coopérative nationale La MedNum et en initiant l’émergence de structures têtes de réseau de taille critique en appui des collectivités et des acteurs locaux ;
  • outiller et soutenir l’élaboration par les territoires de stratégies locales d’inclusion numérique. 

C’est aujourd’hui, 10 000 lieux de médiation pour accompagner chacun dans l’apprentissage du numérique En France, il existe environ 10 000 lieux de médiation numérique pour :

  • faire ses démarches administratives en ligne ;
  • se connecter à des ordinateurs, tablettes ou liseuses en libre accès ;
  • en tant que parent, trouver de l’aide pour accompagner ses enfants à surfer sur internet en toute sécurité ;
  • trouver conseil auprès de la CNIL ;
  • se former à distance (e-learning, MOOC) ;
  • passer des formations certifiantes (PIX, TOSA…) ;
  • faire des achats en ligne ;
  • mener des actions socioculturelles ou d’éducation populaire ;
  • découvrir la robotique ou encore la programmation informatique ;
  • explorer les données ;
  • réfléchir aux usages…

L’inclusion numérique est un enjeu de notre temps dont les besoins et l’urgence se sont révélés au plus grand nombre lors du premier confinement dû à l’épidémie de COVID 19. L’un des acteurs majeurs de cette adaptation sera donc le Conseiller Médiateur Numérique dont le domaine de compétences regroupera toutes les solutions liées à cette problématique (présentation du métier de médiateur numérique – Arsenic) :

Pour en savoir plus :

• sur l’action du gouvernement

L’inclusion numérique

Ministère de la cohésion sociale

La médiation numérique


• Sur les actions locales : 

Les espaces de pratiques numériques.

Sources :

https://www.saint-etienne.fr/saint%C3%A9-vous/association/epn-espace-public-num%C3%A9rique

https://www.cohesion-territoires.gouv.fr/